une aventure de rugby


La première école de rugby du Béarn

Dès l’année 1957, Louis Cluchague, alors directeur de l’école Henri  Lapuyade de Pau, ancien joueur international de rugby , ¾ aile du Biarritz Olympique, avait sollicité Gérard Lom, lui-même joueur au poste de 3è ligne aile à la Section Paloise, pour venir pendant une heure , le dimanche matin, dans la cour de l’école, enseigner rudiments de jeu et gestes techniques de base aux enfants du quartier. Ainsi était né le premier embryon d’une école de « rugby-goudron », fruit de la passion commune de deux enseignants pour leur sport et profondément imprégnés des principes de bénévolat que leur avait inculqués leurs formateurs.

 


 

Le 20 Décembre 1960, le Conseil des Parents d’Elèves de l’école Lapuyade décide de la création d’une section sportive déclarée à la Préfecture du département des Pyrénées-Atlantique, section qui exercerait diverses activités (basket, danse, rugby et ski), toujours sous la houlette de Louis Cluchague. Elle s’appellerait  USNE Pau , Union Sportive Nord-Est, affiliée à l’UFOLEP et aux différentes Fédérations régissant les sports qui y étaient pratiqués.

 


 

usne05.jpg

Poursuivant ainsi avec méthode et ponctualité, Louis Cluchague et Gérard Lom créèrent, en 1963,  la première école de rugby officielle en Béarn, ouverte au départ à tous les jeunes du quartier Nord-Est de Pau, âgés de moins de 15 ans.

 

IMG_1670.JPG


08/06/2012
0 Poster un commentaire

Les infrastructures

Ainsi, les adolescents se retrouvaient au stade de l’ASPTT à Billère, qui avait accepté de donner l’hospitalité, pour une séance hebdomadaire fort suivie, et ce malgré la distance importante entre leur quartier et le terrain de sport, situé à l’autre bout de Pau.

Les jeunes grandissant en même temps que la réputation de qualité de cette école, il fallut créer une équipe de « Cadets » affiliée à la FFR et qui continua à jouer ses matches officiels au stade l’ASPPT.

 

 

        

 

                      

 

 

 

Face à l’engouement des jeunes, inscrits de plus en plus nombreux et qui faisaient confiance à leurs éducateurs, il fallut, dans la foulée, engager une équipe « Juniors » en championnat du Béarn.

 

 

Dès lors, il s’avéra urgent de trouver un terrain qui assurât plus d’autonomie au groupe, l’ASPTT, fort compréhensive au demeurant, voulant d’abord  légitimement  utiliser ses installations pour ses propres adhérents. L’USNE dut pourtant se partager en deux, entre le stade Blanchard, proche des bâtiments de la SNPA, et le terrain avec grange que Jacques Arassus, un bénévole-rugbyman, avait prêté au club. Il fallait faire avec les « moyens du bord » en se consolant par le fait que l’on avait pu ainsi se rapprocher du siège de l’association.

Autour des jeunes, chacun s’investit avec enthousiasme pour la gestion du matériel, le lavage des maillots, le traçage et l’entretien des terrains, les tâches administratives et autres...

 

 

 

 

 

 



24/04/2012
1 Poster un commentaire

Des Juniors aux dents longues

USNE 1.jpg

 

usne 2 copie.jpg

 

USNE copie.jpg

 


 

usne04  .jpg

 

 

 

IMG_1669.JPG

 IMG_1667 copie.jpg

 

 

usne copie.jpg

 

IMG_1668.JPG

Les effectifs vont rapidement évoluer en quantité et en qualité, et ces « Cadets », devenus grands, sont engagés avec bonheur dans le championnat du Béarn « Juniors B » où ils glanent de fort brillants succès contre des équipes renommées et affirmées, Section Paloise, Stade Mauléonnais, FC Oloron, AS Garlin ou Billère...

 

 

 

 

Juniors B..., Juniors A... certains jeunes « Rouge et Noir » commencent à se tailler une belle réputation, qui intéresse vite le haut niveau : la Section Paloise fait ainsi les « yeux doux» à Christian Lanouguère, Gérard Mariné et Pierre Rivéra qui intègrent rapidement l’effectif de l’équipe fanion et font le bonheur des supporters au stade de la Croix du Prince au côté des Paparemborde, Basly, Loustaudine, Brusque et consort.

 

 

 

Ces départs n’affaiblissent en rien le club de l’USNE et d’autres jeunes pousses sont ainsi sélectionnées dans l’équipe du Comité du Béarn en 1967. Magendie en pilier, Lentini au talonnage, Bonnet en seconde ligne, Berthe en 3è ligne, Peyré à la mélée, Carricaber à l'ouverture, Tiret au centre en porteront ainsi le maillot, Bonnet, en 1968, ayant même les honneurs du maillot tricolore en équipe de France Juniors ?

 

 

 

 

 

 

 

 


11/06/2012
0 Poster un commentaire

Des principes éducatifs avant tout

 

L'aventure de l'USNE, ce fut d'abord le respect de principes éducatifs tant dans le choix d'un jeu ouvert cher à Louis Cluchague, que dans le respect de l'adversaire et celui de l'arbitre. Il tenait aussi particulièrement à ce que leur sport ne soit pas une entrave à leurs études,dans lesquelles beaucoup réussirent d'ailleurs brillamment

De nombreux articles de presse mettent ainsi le doigt sur cet état d'esprit. 

 

 

 

 

 

 

usne_0002.jpg


29/10/2013
0 Poster un commentaire

René Bonnet, image d'une réussite sportive

Exemplaire de modestie et de discrétion, René Bonnet gravit rapidement tous les échelons du rugby dans la catégore Juniors au poste de 3è ligne centre, arrivant même en équipe de France au milieu de joueurs issus des plus grosses équipes de l'époque comme Bayonne, Lourdes, Perpignan ou Bègles. Il entraina derrière lui tous ses copains de l'USNE pour réussir une saison 1968 en tous points remarquable.

 

 

 usne_0001.jpg

 

 

 

 

usne10.jpg

 

 

 

 


29/10/2013
0 Poster un commentaire